Automaticité plus précise et orientée grâce à la ludification : Utiliser SMART lab pour accroître l'aisance vis-à-vis des faits mathématiques

Un témoignage de client SMART avec Bob Young, enseignant de mathématiques de CE1

Enseignants et école

Bob Young, enseignant de mathématiques de CE1
École élémentaire Rolling Ridge
Académie Harbor Creek, Erie, Pennsylvanie

Défi

Les élèves avaient du mal à faire preuve d'automaticité sur les additions et les soustractions, et ce en raison d'un manque d'implication dans les exercices quotidiens.

Résultat

Le fait d'intégrer l'activité SMART lab de ludification Questionnaire monstrueux a permis aux élèves de gagner en rapidité, en exactitude et en concentration dans l'apprentissage de l'addition et de la soustraction.

Motivation : Accroître l'automaticité en mathématiques

L'école élémentaire Rolling Ridge est un établissement accueillant 515 élèves de la maternelle à la 6e dans l'académie Harbor Creek d'Erie, en Pennsylvanie. L'école s'est récemment vue décerner le titre de Title I Distinguished School par le département de l'éducation de Pennsylvanie pour s'être classée dans les cinq pour cent supérieurs dans le cadre du système d'évaluation des écoles de Pennsylvanie parmi toutes les écoles Title I de Pennsylvanie.

Afin de cibler les performances de ses élèves en mathématiques, l'académie a défini un objectif visant à ce que plus de 80 % de ses élèves de CE1 répondent à plus de 90 problèmes d'addition et de soustraction en moins de trois minutes. Lorsqu'un élève est en mesure de répondre à un problème mathématique sans devoir y réfléchir, il atteint le stade de l'automaticité, qui permet à son cerveau de s'appuyer sur ces compétences automatiques pour s'attaquer à des problèmes plus complexes.

Depuis le début de l'année scolaire, les élèves de Bob Young utilisaient un programme de mathématiques sur feuille de travail afin de s'exercer à l'automaticité mathématique en vue de progresser dans cette matière. Mais au cours de l'année, Bob a remarqué un manque de concentration, ainsi que de faibles améliorations de l'automaticité. Il devait aussi reprendre plusieurs élèves tous les jours, afin de les aider à se concentrer sur leurs exercices de mathématiques.

En revanche, il a remarqué un fort niveau d'implication lorsqu'il utilisait le Questionnaire monstrueux de SMART lab dans certaines de ses leçons. Il a donc choisi d'utiliser la ludification pour ses exercices de mathématiques, afin d'aider ses élèves à rester concentrés et motivés.

Plus de concentration et d'enthousiasme grâce à la ludification

L'activité Questionnaire monstrueux de SMART a permis aux élèves de Bob de gagner en rapidité, en exactitude et en concentration dans l'apprentissage de l'addition et de la soustraction.

Chaque activité à laquelle jouaient ses élèves leur permettait de rester impliqués et concentrés. Il est devenu très motivant pour eux de gagner en vitesse et en exactitude, tout en se mesurant à leurs camarades.

Ces défis quotidiens dans Questionnaire monstrueux ont motivé ses élèves et leur ont permis de faire d'énormes progrès dans l'automaticité des exercices mathématiques. Bob a le sentiment que la suite pédagogique SMART a joué un rôle essentiel dans le doublement du nombre d'élèves atteignant en à peine un mois l'objectif de l'académie. Jamais encore autant d'élèves de sa classe n'avaient atteint les objectifs de l'académie.

Résultat : Plus de rapidité et d'exactitude dans les compétences mathématiques

Bob a constaté que ses élèves étaient très impliqués et concentrés lors de chaque activité Questionnaire monstrueux. Ils étaient impatients de partager avec leurs camarades leurs stratégies visant à résoudre les problèmes. Ils encourageaient souvent les membres de leur équipe à répondre rapidement et de manière exacte aux questions afin que leur monstre éclose en premier. Ils demandaient même à jouer à Questionnaire monstrueux, et avaient hâte de réviser les mathématiques au quotidien.

Bob a le sentiment que le recours à la ludification a eu un effet significatif sur l'apprentissage de ses élèves. Son élève moyen était capable de répondre à 36 problèmes d'addition de plus et à 29 problèmes de soustraction de plus en trois minutes. Il a ainsi constaté une augmentation de 55 % dans les problèmes d'addition et de 69 % dans les problèmes de soustraction. Il attribue cette réussite au fait que ses élèves aient discuté de leurs stratégies et se soient exercés aux mathématiques dans Questionnaire monstrueux au quotidien.